Justmarkets | JUST COMFORTABLE TRADING

Dédollarisation

De-dollarization

Le dollar américain domine le commerce mondial et les flux de capitaux des investisseurs depuis de nombreuses décennies, mais les pays BRICS recherchent activement des alternatives pour réduire leur dépendance vis-à-vis des États-Unis.

  • Le Brésil et la Chine ont conclu un accord pour abandonner le dollar américain dans les transactions commerciales en faveur de leurs propres devises.
  • L'Inde et la Chine envisagent d'échanger leurs propres devises pour réduire leur dépendance au dollar.
  • En 2022, les banques centrales achetaient de l'or au rythme le plus rapide depuis 1987, signalant une volonté de soutenir leurs devises avec de l'or plutôt qu'avec le dollar.
  • Les pays qui sanctionnent se débarrassent activement des réserves de dollars en augmentant leurs réserves d'or et de yuans.
  • Depuis 2000, le dollar américain a lentement mais régulièrement perdu sa part des réserves de change mondiales (en 2000 > 70% ; 2022 < 60%).

Selon le FMI, ces dernières années, la part du dollar américain dans les réserves internationales a été « volée » par le dollar Australien (1,9%), le dollar Canadien (2,5%) et le yuan Chinois (2,8%). Le yuan représente environ 25% de la part volée. La Chine, qui gravite autour d'un certain nombre de pays émergents et est prête à intensifier la dédollarisation, continuera d'essayer d'accroître sa propre présence sur les marchés économiques et financiers internationaux, la dédollarisation devant s'accompagner d'une yuanisation.

En mars, la Banque Sino-Brésilienne BOCOM BBM a rejoint le CIPS (China Interbank Payment System), l'équivalent chinois de SWIFT. Dans le même temps, la Banque populaire de Chine a nommé la branche brésilienne d'ICBC (la plus grande banque du monde en termes d'actifs) comme banque de compensation du yuan au Brésil. Le Brésil lui-même a augmenté la part des réserves en yuan à 5,4%, bien que ce soit plus que la part de l'euro (4,7%), mais dans le contexte de 80% des réserves en dollars, la croissance de la part du yuan semble misérable. Dans le même temps, en termes de liquidité, le volume des dépôts en yuan reste assez faible, de l'ordre de 200 à 300 milliards de dollars (dernières données officielles ~ 1,66 billion de yens)

La Chine a fortement intensifié la promotion du yuan sur le marché étranger en tant que monnaie de règlement, en utilisant l'énorme volume du commerce extérieur, mais il s'agit plus d'une expansion de l'espace financier jusqu'à présent que d'un remplacement du dollar. Et malgré le fait que le dollar américain perd partiellement sa position sur la scène internationale, sa valeur n'est pas affectée. Le facteur clé de la tarification du dollar reste la politique monétaire de la Fed, ainsi que les anticipations du marché sur la future politique monétaire du régulateur.